La charte de l'a.p.p.u.i. (1993)

NOTE SUR LES JOURNÉES NATIONALES DE L'A.P.U.I. À MONTPELLIER DES 29 ET 30 MAI 1993 Henri Debray
A la suite de la journée du 15 novembre 1992, à Pans, il avait été décidé de présenter un projet de Charte des Psychanalystes et d'un "Code de Déontologie" minimal pour la psychanalyse et d'en débattre. Des prises de positions et propositions d'actions de terrain étaient mises par ailleurs à l'ordre du jour.

PROJET POUR UNE CHARTE DES PSYCHANALYSTES
En considérant la situation actuelle de leur discipline, de nombreux psychanalystes estiment opportune l'élaboration d'une charte. Ce mot désigne, par extension, tout ensemble de principes fondamentaux. La charte des psychanalystes est donc un document qui se propose d'exposer l'ensemble des principes fondamentaux de la pratique psychanalytique. Elle rend publique une prise de position, avec les éléments d'éthique et de déontologie qu'elle implique. La charte s'adresse d'abord aux psychanalystes; ceux qui s'y reconnaîtront seront invités à y souscrire. Elle s'adresse également à quiconque s'interroge sur l'espace psychanalytique comme lieu possible de sa demande, ainsi qu'à tous ceux qu'interrogent, en raison de leurs préoccupations sociales, scientifiques ou politiques, la spécificité de la pratique analytique et sa place dans la cité d'aujourd'hui. Elle s'adresse aussi, virtuellement, aux services concernés de l'Administration publique, c'est-à-dire à l'État.