CATRINA BAILAORA
Lucia IBANEZ-MARQUEZ nous offre ce texte qui va chercher dans l'évocation de la fête des morts au Mexique, les sources de quelques interrogations sur cette "castration fondamentale" de la vie qui serait en mal de transmission aujourd'hui.

Rechercher sur le site

S'abonner À La Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Accès membres